CEAS-Sahara CAMPAGNE 2017: LA MINURSO À SURVEILLER DROITS DE L´HOMME AU SAHARA OCCIDENTAL

SIGNEZ LA PÉTITION

LETTRES AU CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

ESPAÑAINGLÉS

 

 

Dans ce Avril 2017, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies se réunira à renouveler le mandat de la MINURSO ( Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental ) . C’est la seule mission spéciale des Nations Unies sans compétences dans la surveillance des droits de l’homme, et tous sont connus abus commis par les autorités marocaines contre la population sahraouie dans les territoires occupés .

Vous pouvez aider à protéger la vie et les droits de l’homme du peuple sahraoui , en signant cette pétition !

“CEAS-Sahara CAMPAGNE POUR ACCUMULER LES COMPETENCES DE LA MINURSO”

FINI

PROPAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX!

Facebook https://goo.gl/LtFGGj

Twitter: #MinursoHumanRights,

  • To sign campaign:#Minursomonitoring #HumanRights in #WesternSahara https://goo.gl/uVebLv #FreeWesternSahara
  • Signe la campagne: Minurso par la supervision de #DDHH dans le #SaharaOccidental https://goo.gl/uVebLv  #SaharaLibre
  • Campaña Firmas: #Minurso supervise los #DDHH en el #SaharaOccidental https://goo.gl/uVebLv #SaharaLibre

TEXTE DE PÉTITION

CEAS-Sahara CAMPAGNE POUR LE RENOUVELLEMENT ET L’ADÉQUATION DU MANDAT DE LA MINURSO (MISSION DES NATIONS UNIES POUR LE RÉFÉRENDUM DU SAHARA OCCIDENTAL)

A l’attention des pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies, en vue de la prochaine Résolution en avril 2017, sur le Sahara Occidental 

La Mission des Nations Unies pour le Référendum du Sahara Occidental (MINURSO) a été établie à travers la résolution 690 du conseil de sécurité (du 29 avril de 1991), d’accord avec les propositions de réglage acceptées par le Maroc et le Front Populaire  pour la libération de Saguía el-Hamra et Río de Oro (Frente POLISARIO).

Le plan de réglage, tel qu’il fut approuvé par le conseil de sécurité, établissait une période de transition pour préparer la célébration d’un référendum dans lequel le peuple du Sahara Occidental choisit entre l’indépendance et l’intégration au Maroc.

Le mandat de la MINURSO, établi par le conseil de Sécurité qui détermine leurs compétences et que –de forme incroyable et inacceptable- n’inclut pas la supervision de la situation des droits de l’homme dans le territoire, englobe, entre autres fonctions, la supervision du cessez-le-feu et la réalisation d’un «référendum libre et juste».

26 ans après la création de la MINURSO, elle n’a pas accomplit sa fonction principale d’organiser le référendum convenu entre les parties, et pendant ce mois d’avril de 2017 est prévu le débat dans le Conseil de Sécurité des Nations Unies sur sa continuité, compétences et fonctions.

AVEC CE MOTIF EN BAS SIGNATAIRES NOUS DECLARONS :

  1. Nous commandons à l’ETAT ESPAGNOL, se souciant à sa responsabilité morale, légale et historique, et dans sa qualité de membre du Groupe de Pays Amis du Secrétaire Général pour le Sahara Occidental, a:
  • S’en tenir à sa responsabilité pour mettre une fin au procès de décolonisation du peuple Sahraoui, inachevé depuis 1975, procès par lequel il peut seulement se culminer par le billet de la célébration d’ un référendum d’autodétermination qui assure l’expression libre et authentique de la volonté du peuple Sahraoui, en application des décisions pertinentes de l’Union Africaine (UA) et des résolutions des Nations Unies.
  • DEFENDRE la doctrine consolidée des Nations Unies en ce qui concerne la décolonisation et Territoires Non Autonomes pour lesquelles régit la Résolution 2625 de l’Assemblée Générale des Nations Unies qui instaure: ’’L’établissement d’ un état souverain et indépendant, la libre association ou intégration avec un Etat indépendant  ou la acquisition de toute autre condition politique librement décidée par un peuple, constituent les formes de l’ exercice du droit libre d’autodétermination de ce peuple’’, étant le contenu de l’autodétermination.
  • TRAVAILLER dans le congrès de Sécurité de l’ONU, pour laquelle la MINURSO assume l’ensemble des compétences qui lui correspondent selon le plan règlement, inclue la protection et promotion des droits humains (civils, politiques, économiques, sociales et culturelles) pour la population autochtone sahraouie dans les territoires occupés par le Maroc.
  1. NOUS SOLLICITONS au CONSEIL DE SÉCURITÉ des Nations Unies qu’assume sa responsabilité lors de la recherche d’une solution juste te définitive qui assure la réalisation d’un «référendum libre et juste» et qui adopte des mesures face à l’expulsion su component civil et politique de la MINURSO qui rendent le développement des fonctions établies impossible.
  1. Nous réclamons la réalisation intègre du verdict du Haute Cour de Justice de L’UNION EUROPÉENNE, émise le 21 décembre 2016 que considère le Sahara Occidentale comme un «tiers» qui n’est pas sous la souveraineté du Maroc, confirmant, de cette façon, la doctrine de l’ONU, en faveur  de l’autodétermination du Peuple Sahraouie.
  1. Nous RÉITÉRONS l’appel de l’AGENDA 2030 des Nations Unies pour laquelle «s’entreprennent de nouvelles actions et des mesures efficaces, de conformité avec le droit international, pour éliminer les obstacles qui empêchent la réalisation du droit a la libre détermination des peuples qui vivent sous l’occupation coloniale et étrangère et continuent a affecter négativement à l’économie et son développement social te a son environnement».

Difunde las noticias del Sahara en las Redes Sociales